304 117 visites 4 visiteurs

Une vie en « rouge et bleu »

23 octobre 2017 - 07:09

NORDINE CHAMLAL EST LE NOUVEAU PRÉSIDENT DU FOOTBALL AGGLOMÉRATION CARCASSONNE

Nordine Chamlal fait partie de la génération ayant écrit les plus belles pages de l’histoire du Football Agglomération Carcassonne. Qui pourrait oublier ce 32e de finale de Coupe de France contre Nantes et les quelque 10 000 spectateurs communiant dans les tribunes de Domec sous les fanions rouge et bleu, en ce soir de janvier 2000. De mémoire de supporter carcassonnais, on n’avait jamais vu ça… Un match perdu, certes, mais un exploit tout de même, que le « Petit Poucet » carcassonnais bonifiera l’année suivante en jouant les 8e de finale… contre Nantes. Des heures que les plus pessimistes imaginent aujourd’hui perdues dans les limbes de l’histoire du club… Ce qui n’est clairement pas l’avis de Nordine Chamlal, tout récemment élu président du club après l’assemblée générale extraordinaire du 6 octobre dernier, conscient tout de même qu’il prend la présidence « d’un club qui a souffert de la comparaison avec ce qu’il a pu être par le passé ». « Il faut remettre le club sur pieds et tout est à faire, tant sur le plan sportif que financier » S’il se veut très lucide sur la situation sportive, financière et administrative du club, l’ancien n° 10 n’en cache pas moins ses ambitions pour la structure qu’il connaît et vit « depuis plus de trente ans ». Trois décennies d’entraînements, de jeu, d’histoires à raconter mais aussi d’encadrement et de sponsoring. De l’entraînement des moins de 13 ans (U13) à celui de l’équipe première, en passant par sept années de jeu sous les couleurs carcassonnaises avec plus de 220 matchs au compteur, Nordine Chamlal est passé par tous les postes et fut, lui aussi, « une petite main » du club qui l’a vu naître au football, à l’âge de 17 ans. C’est donc avec une vision très large et une connaissance profonde du club que le nouveau président reprend les rênes de la structure. Pour lui, le constat est clair: « Tout est à faire, tant sur le plan sportif que financier ». Estimant qu’il s’agit de « tout revoir », c’est avec la « vision entrepreunariale » qui est la sienne - car sa réussite n’est pas que sportive - que Nordine Chamlal entend « remettre le club sur pied administrativement, sportivement et financièrement, avec humilité et sens des priorités… la première chose que j’ai acheté pour le club, c’est une vingtaine de classeurs ». Une lucidité de chef d’entreprise qui ne le quitte pas à l’heure d’évoquer les objectifs sportifs de son mandat de trois ans : « Le FAC se doit de retrouver l’élite, sans perdre de vue que nous avons l’obligation de faire pratiquer le football au plus grand nombre. Il faut donc faire avec la réalité du moment car un club se gère, il ne se subit pas ». Une réalité qui est aussi celle de 400 licenciés, soit deux fois plus depuis son arrivée aux manettes du club, et d’une cinquantaine de personnes sur liste d’attente à l’inscription, « par manque de bé- névoles et d’éducateurs. Je le dis la mort dans l’âme mais je ne les prendrai pas si nous n’avons pas la possibilité d’assurer notre rôle d’éducation ». Car l’objectif de Nordine Chamlal, c’est aussi de baser les choses sur l’humain, pour « redonner du sens en créant du lien, car le sport, c’est aussi l’école de la vie ». Aussi pour celui qui se sent « redevable du club qui m’a éduqué », et quelque part aussi en souvenir de cet entraîneur qui, un jour, a payé une partie de ses études, l’avenir de la structure passera par la formation : « Il s’agit d’avoir une approche qualitative. Il s’agit de remettre l’institution à la place qu’elle mérite, car le FAC n’est pas un second choix ». Et c’est autour d’une équipe soudée que les objectifs sportifs s’organisent aujourd’hui, avec un « objectif maintien » pour l’équipe première. « Cela fait quatre ou cinq ans qu’on joue le maintien, nous n’avons pas sorti beaucoup de jeunes de la formation et avons recruté à un niveau inférieur. Cette année, le niveau est aussi bon, voire meilleur que l’an dernier, donc nous allons travailler dans la continuité, même si l’objectif à trois ans est d’avoir de l’ambition et jouer les premiers rôles ». Et pour ce faire, c’est encore la formation des jeunes qui revient dans la conversation, car le football coûte cher: « Il faut savoir qu’un bon joueur de DH, c’est 1 000 € à 1 500 €. Aussi, il faut que ce soient les jeunes qui fassent le club ». Une question qui en appelle obligatoirement une autre, celle des finances du club. Là encore, le nouveau président fait preuve de lucidité : « Il y a un travail énorme à faire sur le sponsoring qui passera par une phase de prospection, car personne ne va venir poser un chèque dans la boîte aux lettres. Et demain, si les subventions baissent, je ne pourrai que rendre les armes ». Ce qui ne devrait pas être tout de suite le cas, lorsque l‘on sait que le FAC a la troisième subvention de la Ville après les deux clubs de rugby (120 000 €). « Ils donnent de leur temps, de leur énergie et de leur savoir-faire » Alors que le club célébrera ses 70 années d’existence au mois de décembre, nombre d’anciens du club ont fait leur retour au stade Mazet, dans le sillage de Nordine Chamlal. On retrouve ainsi Olivier Jourda, ancien buteur de la maison à l’entraînement de l’équipe première aux côtés de Bruno Iglesias, ou encore Brahim Segten en tant qu’éducateur. Pour Nordine Chamlal, il s’agit là de « reconstruire la famille du FAC. Ils donnent tous de leur temps, de leur énergie et de leur savoir-faire, et pour cela je les remercie. Ce sont eux qui me donnent envie de bien faire ». À l’heure de conclure pour accueillir des parents de jeunes joueurs, celui que l’on appelait à l’époque « l’homme aux trois poumons » se souvient de son plus beau moment de football : « Un doublé, en CFA 2. On joue le maintien avec une équipe constituée à 60 % de jeunes de la réserve, à l’extérieur à Pau. On perdait, on était morts et je marque à la 86e et à la 93e ce qui permet de nous maintenir ». Souhaitons donc que, des années plus tard, la nouvelle génération du FAC se construise, elle aussi des souvenirs mémorables sous les couleurs rouge et bleu du club.

Benjamin Seyer

L’Indépendant du 22/10/2017

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 ST CLEMENT MONT. ENT 22 8 7 1 0 0 16 4 0 12
2 BEZIERS A. S. 17 9 5 2 2 0 18 8 0 10
3 BEAUCAIRE STADE 30 16 7 5 1 1 0 15 9 0 6
4 BAGNOLS PONT 15 9 4 3 2 0 13 8 0 5
5 ST ESTEVE F.C 15 8 4 3 1 0 15 9 0 6
6 CASTELNAU CRES 13 8 4 1 3 0 15 8 0 7
7 PAYS UZES ES 13 8 3 4 1 0 15 11 0 4
8 ALBERES / ARGELES 13 8 3 4 1 0 8 7 0 1
9 UCHAUD GC 10 8 3 1 4 0 6 12 0 -6
10 AIGUES MORTES 9 8 2 3 3 0 13 12 0 1
11 LATTES AS 9 9 2 3 4 0 10 15 0 -5
12 CONQUES U.S 7 9 2 1 6 0 14 21 0 -7
13 CARCASSONNE FAC 4 9 1 1 7 0 6 22 0 -16
14 PALAVAS CE 4 9 1 1 7 0 6 19 0 -13
15 FRONTIGNAN AS 3 7 0 3 4 0 4 9 0 -5

Aucun événement